Ressemblans aux petits oysellets qui ne peuvent encore voler, et qui baillent toujours attendans la Amyot Jacques

Ajouter un commentaire

Ressemblans aux petits oysellets qui ne peuvent encore voler, et qui baillent toujours attendans la becquée d’ autruy et voulans que l’ on leur baille ja tout masché et tout prest.
Comment il faut ouïr, 28
Citations de Jacques Amyot
Jacques Amyot

Laisser une réponse