Puisque vous voulez qu’il y ait des fées, j’y croirai ! dit-elle en rougissant et quand cela ne ser Balzac Honoré de

Ajouter un commentaire

Puisque vous voulez qu’il y ait des fées, j’y croirai ! dit-elle en rougissant et quand cela ne serait pas, croire à votre erreur m’est plus doux que connaître la vérité.
La Dernière fée ou la Lampe merveilleuse (1823)
Citations de Honoré de Balzac
Honoré de Balzac

Laisser une réponse