Mais l’homme s’était nourri si longtemps de ses rêves que, mis en face de la brutale réalité, il ne Simak Clifford Donald

Ajouter un commentaire

Mais l’homme s’était nourri si longtemps de ses rêves que, mis en face de la brutale réalité, il ne put se résoudre à les voir disparaitre sans tenter un dernier effort.
Demain les chiens (1944)
Citations de Clifford Donald Simak
Clifford Donald Simak

Laisser une réponse