Les condamnés relaxés ne savaient à quoi employer leur vie, les Jacobins désoeuvrés à quoi amuser le Chateaubriand François René, vicomte de

Ajouter un commentaire

Les condamnés relaxés ne savaient à quoi employer leur vie, les Jacobins désoeuvrés à quoi amuser leurs jours; de là des bals et des regrets de la Terreur.
Mémoires d’outre-tombe (1848), Partie 2, Livre 19, Chapitre 10
Citations de François René, vicomte de Chateaubriand
François René, vicomte de Chateaubriand

Laisser une réponse