La fille a croisé les jambes, en remontant sa jupe, et je me suis dit qu’il fallait mourir pour conn Bukowski Charles

Ajouter un commentaire

La fille a croisé les jambes, en remontant sa jupe, et je me suis dit qu’il fallait mourir pour connaitre le paradis.
Contes de la folie ordinaire (1967)
Citations de Charles Bukowski
Charles Bukowski

Laisser une réponse