La dernière chose que je vis fut l’éclat d’un visage blanc dans l’obscurité, la flamme de ses yeux, Stoker Abraham Stoker, dit Bram

Ajouter un commentaire

La dernière chose que je vis fut l’éclat d’un visage blanc dans l’obscurité, la flamme de ses yeux, tandis que la silhouette s’évanouissait dans le cercueil exactement comme une brume ou une traînée de fumée qu’une brise dissipe.
La Dame au linceul (1909)
Citations de Abraham Stoker, dit Bram Stoker
Abraham Stoker, dit Bram Stoker

Laisser une réponse