L’amour-propre toujours en sottises abonde. Gosse Etienne

Ajouter un commentaire

L’amour-propre toujours en sottises abonde.
Fables (1818), IV, 15, Le Connaisseur
Citations de Etienne Gosse
Etienne Gosse

Laisser une réponse