Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Ajouter un commentaire

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.
Les Contemplations (1856), IV, Pauca meae, 14, Demain, dès l’aube…
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse