Je me relève : il est à peine une heure. Je m’allonge, mes pieds sortent de la chambre, ma tête per Paz Octavio

Ajouter un commentaire

Je me relève : il est à peine une heure. Je m’allonge, mes pieds sortent de la chambre, ma tête perfore les murs. Je m’étends dans l’immensité comme les racines d’un arbre sacré, comme la musique, comme la mer.
Liberté sur parole (1958)
Citations de Octavio Paz
Octavio Paz

Laisser une réponse