Jésus n’a jamais fait preuve de tendresse filiale. Il fallait que l’humanité eût bien soif d’idéal f Ackermann Louise

Ajouter un commentaire

Jésus n’a jamais fait preuve de tendresse filiale. Il fallait que l’humanité eût bien soif d’idéal féminin pour diviniser Marie, celle à qui son fils avait dit : « Femme, qu’y a-t-il de commun entre vous et moi ? »
Pensées d’une solitaire (1903)
Citations de Louise Ackermann
Louise Ackermann

Laisser une réponse