Il m’est apparu qu’il ne fallait point soumettre celui qui crée aux souhaits de la multitude. Saint-Exupéry Antoine de

Ajouter un commentaire

Il m’ est apparu qu’ il ne fallait point soumettre celui qui crée aux souhaits de la multitude.
Citadelle (1948), XXIII
Citations de Antoine de Saint-Exupéry
Antoine de Saint-Exupéry

Laisser une réponse