Avant que les Chinois qui se croient tout permis se permettent de donner des noms chinois à leurs vi Deville Patrick

Ajouter un commentaire

Avant que les Chinois qui se croient tout permis se permettent de donner des noms chinois à leurs villes, et jusqu’ à leur capitale, n’ importe quel pékin pouvait s’ y retrouver sans ouvrir l’ atlas. C’ est donc à Guangzhou que débarque Yersin.
Peste et Choléra (2012)
Citations de Patrick Deville
Patrick Deville

Laisser une réponse