Amour de ma mère, à nul autre pareil. Elle perdait tout jugement quand il s’agissait de son fils. El Cohen Albert

Ajouter un commentaire

Amour de ma mère, à nul autre pareil. Elle perdait tout jugement quand il s’agissait de son fils. Elle acceptait tout de moi, possédée du génie divin qui divinise l’aimé, le pauvre aimé si peu divin.
Le livre de ma mère (1954)
Citations de Albert Cohen
Albert Cohen

Laisser une réponse